Est ce que ça vaut le coup de payer ses vêtements plus cher?

Le prix d’un T-shirt en coton peut varier du simple au centuple. Si, si, si, n’écarquillez pas les yeux comme ça. C’est même plus! Un modèle tout simple flanqué d’un trou pour la tête et de deux manches courtes coûte 5 euros chez Primark, quand son richissime cousin (qui oeuvre pour la cause des femmes à ses heures perdues) floqué du message « we should all be feminists » vaut la bagatelle de 620 euros chez Dior. J’ai bien lu la description, l’intégralité des bénéfices de la vente va bien à l’illustre maison de couture française (et non pas à une association de cause des femmes, l’engagement du riche cousin ne serait t’il qu’une façade?) (et il y a 16% de lin… ce qui explique…ba rien en fait) (pour 30 euros de plus, vous avez des ballerines J’adior, ça me semble un meilleur investissement). Ah! et si vous vouliez clamer votre engagement féministe à moindre coût, il y a des T-shirts Frida à 10 euros chez Primark.

Par contre, je ne suis pas certaine que ce soit une bonne chose pour les femmes. Sur le site du discounter anglais, impossible de savoir où est fabriqué le vêtement… à ce prix là, c’est forcément loin et dans de mauvaises conditions. Alors que chez Dior, on apprend que le T-shirt est fabriqué en Italie (par des femmes bien payées? On ne saura pas).

Côté qualité je peux vous prédire une rapide détérioration de l’anglais bas de gamme, quand ce frimeur de français vous durera, je l’espère, quelques années.

Bien sûr, ces exemples sont extrêmes. Entre les deux, existent des vêtements de qualité qui valent leur prix.

I/ Prix bas: qualité basse

Un T-shirt acheté moins de 30 euros ne peut pas être de bonne qualité.

Des économies seront forcément faites sur:

  • la qualité du coton : produits traités aux pesticides, transformés rapidement avec des substances toxiques
  • la qualité du jersey: plus léger, moins doux et moins résistant
  • la qualité de l’assemblage: coutures effectuées à la va-vite

Au dessous de 20 euros, la qualité du design s’en ressentira: mauvais fit et formes de guinguois au rendez-vous.

Résultat: un rendu stylistique au pire mauvais, au mieux acceptable qui, de toutes façons, se détériora extrêmement rapidement.

En plus, maintenir des prix aussi ras de plancher oblige les marques à faire pression sur leurs fournisseurs, contribuant à maintenir bas salaires et conditions de travail désastreuses pour les ouvriers (majoritairement des femmes).

Enfin, la courte durée de vie du vêtement augmente son impact écologique.

Il en va de même pour tous les vêtements bon marché.

II/ Prix moyens: qualité hétérogène

Dans cette catégorie, on trouve toutes les marques milieu de gamme à haut de gamme. Celles du sentier, les bobos chics, les jeunes émergentes, les spécialistes établis, les made in France, les made ailleurs, les made bien, les made moins bien, etc… bref un joyeux magma dans lequel on trouve:

  • Les marques dont la qualité ne justifie pas le prix

Je parle ici des marques dont l’augmentation du prix est justifiée par le design et l’image plus que par la qualité intrinsèque des vêtements.

Vous les reconnaîtrez à leur usage important des matières synthétiques et à leurs finitions pas toujours impeccables en décalage avec une image glamour haut de gamme.

Leurs conditions de production sont opaques.

Les vêtement sont susceptibles de s’abîmer rapidement.

  • Les marques dont la qualité est en accord avec le prix. 

Ici, des marques qui choisissent de mettre en avant la qualité de leurs vêtements.

Ce sont celles où j’emmène mes clientes.

Elles ont souvent acquis une expertise dans un domaine particulier:

  • le tailoring d’Officine générale
  • les pulls de Mes Demoiselles
  • les jeans APC

Une attention à la qualité que l’on retrouve la plupart du temps dans le reste des productions de la marque.

Comme les T-shirts par exemple.

Cependant, si on cherche un T-shirt, le mieux est encore de se tourner vers un spécialiste.

En ce moment j’ai un gros coup de coeur pour le coton bio épais des créations made in Europe de la marque Colorful Standard.

III/ Prix élevés:  qualité élevée et taxe rêve

Vêtement ou accessoire de luxe rime presque toujours avec excellente qualité.

Au vu des prix pratiqués, les clients attendent des marques une qualité d’exception qu’elles se doivent de fournir sous peine de perdre leur crédibilité.

Néanmoins, la marge entre le coût de production effectif et le prix de vente pratiqué est gonflée par le prestige de la marque.

  • Le prix justifie un savoir-faire unique

La maison Hermès est établie comme sellier depuis 1837. Une expertise unique que la marque a su faire évoluer au fil du temps en diversifiant ses savoirs-faire dans le domaine du cuir et au delà.

Aujourd’hui, un sac Hermès est la garantie d’une qualité irreprochable fabriquée en France.

Néanmoins,  les prix pratiqués par la marque intègrent un surcoût lié à la nécéssité de préserver un sentiment d’exclusivité pour le consommateur fortuné.

Le problème c’est que, pour s’offrir la qualité du luxe, il n’y a pas d’autre option que de payer également la part de rêve.

  • Le prix paie le rêve (ou la frime c’est selon)

Clairement, le T-shirt Dior mentionné en introduction sera à n’en point douter d’excellente qualité. Mais vaut-il son prix? Indéniablement non.

Souvent, le consommateur de luxe se paie la marque et le rêve qu’elle véhicule.

Un exemple moins caricatural : le bracelet « Kelly » d’Hermès en cuir et plaqué or. Certes d’excellente qualité mais ne valant pas ses 455 euros.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Une petite anecdote personnelle pour conclure.

En décembre, j’ai offert un pull en cachemire noir col V à ma mère. Le prestige de Bompard me semblait parfait pour un cadeau. Néanmoins, avant de prendre ma décision, j’ai fait un benchmark des pulls en cachemire pour observer si le prix des Bompard était justifié ( pour être honnête, je le savais déjà mais en tant que personal shopper il est toujours intéressant de remettre les pendules à l’heure). Histoire de voir, j’ai commencé par Uniqlo. Pull très léger (ce qui n’est pas une qualité) à 90€. Puis Kjuten, qui revendique de faire du luxe à petits prix. Ici encore, pull plutôt léger à 185 euros. Ensuite, Hircus, une jeune marque qui s’emploie à maîtriser toute la chaîne de production, de l’élevage de chèvres jusqu’à la vente.  Un pull plus dense, plus lisse pour 155€. Excellent rapport qualité prix. Et pour finir Bompard… eh bien ils ne sont pas estampillés spécialistes du cachemire de luxe pour rien. Un cachemire, dense, doux et impeccablement lisse. Même si le précédent pull observé était très qualitatif il n’y avait pas photo, ce serait lui le cadeau.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

En conclusion: un vêtement peut valoir son prix… à partir de et jusqu’à un certain seuil. 

Et vous? Pensez vous que les vêtements valent leur coût? 

Collage de couverture: ma pomme réfléchissant au juste prix des choses en pull seconde main et encore moi, posant dans un pull trentenaire hérité de ma mère. Vous pouvez me suivre sur instagram <3

Comments
10 Responses to “Est ce que ça vaut le coup de payer ses vêtements plus cher?”
  1. Esther dit :

    This is a bit of a funny question, but … how to style/wear bras?! I hate the feel of bras, and even after professional bra fittings, the bra outline often shows through delicate clothes or the straps peek out of boat neck tops, which I love. I see claims women now don’t wear bras, but I have a small frame and 32D breasts and braless, my bosom looks jiggly/nipply . Is it ever OK to have a bra strap show especially if it’s a pretty bra? Is it ever OK not to wear a bra in Paris?

  2. eveange33 dit :

    Oui il existe encore des marques de « moyenne gamme  » qui offrent , encore, de bons basiques.
    Certes, le style reste plutôt « classique » mais tant qu’elles existent, il faut les faire vivre.
    Je pense à Caroll qui peut receler des trésors, Burton ou Bruce Field, de bonne qualité, Agnes B, Paul & Joe …. et d’autres encore.
    Pour les tee shirts, les rayons home/garçons proposent souvent de la meilleure qualité aussi.
    Bien sur, il y a aussi Armor Lux et Saint James.
    Pour le reste, il faut bien chercher. Mais il n’est pas, toujours, nécessaire de ne jurer que par le luxe pour trouver de beaux articles. D’ailleurs, un certain luxe n’est il pas largement galvaudé ?
    Que pensez, par exemple, d’Un Zadig et Voltaire gamme luxe, ou bien de tee shirt ou haut en polyester made in China mis à prix à des prix stratosphériques ? Pour une belle signature ??!!

  3. April dit :

    Dear Alois,
    Do you have recommendations for jeans? Where I live, there are very few stores so mostly I have to shoo online. For jeans especially I find this hard to find brands that fit well and last well in classic cuts, especially with concerns about eco-friendlier denim. Buying second hand is something I do a lot but denim and cuts change so much finding a pair that works even from a brand I know is hard, and I have spent too much on jeans that don’t fit properly. C’est dûr!

    • Aloïs Guinut dit :

      Dear April,
      I am sorry I cannot be any help because you are right: c’est vraiment dur.
      Jeans have to be tried on in my opinion.
      The only second hand jeans I would order online are the ones that I have owned before (like exactly the same ones).
      So my best advice is to shop for jeans whenever you are in a bigger city.
      There is no « one brand fits all » when it comes to jeans.
      Levis fit the hourglass women, Acne the skinny ones, etc…

  4. Jeannine520 dit :

    I think yes, they are worth it. I wish that if I look hard enough I could find a mid range skirt that’s built the same as a $1400 skirt. In my experience it doesn’t exist. I can still love a mid-range skirt, jacket or other garment because of it’s versatility or some other quality I was searching for at the time but they are never the same as thing as the « good stuff ». The drape is different, the wrinkle resistance, the ease in tailoring to get the exact perfect fit can’t be matched. I never regret spending money on top quality.

    • Aloïs Guinut dit :

      It’s true that, for a dress, luxury has a quality standard that’s difficult to equal. Nevertheless, the « dream tax » is here and makes luxury unfortunately unaffordable for most people.
      I do know some mid-range brands that value quality and sell very-well made clothes.
      For the ones who can’t afford, there is the second hand options.
      And for the ones who can afford, yes, go for luxury!!!

  5. MABdePARIS dit :

    Comme quoi, le vêtement le plus basique de notre dressing peut susciter bien des interrogations…

    Nous, les clientes, qui en fait avons le pouvoir ultime (= acheter ou pas), allons apprendre à décripter les étiquettes, à balayer les pseudo postures médiatiques/marketing (coucou, Madame Chiuri!) pour nous concentrer sur l’essentiel: un vêtement de qualité bien coupé que nous porterons longtemps.

    Est-ce que ça vaut le coût? Oui, ca vaut le coup. 🙂

    • DanielaG dit :

      Dear Aloïs,

      I would like to find the right shoulder bag for everyday use. I have several nice hand-me-down bags from a friend, and I gave them a try but they just didn’t suit me, so I am packing them for donation. My style is jeans, boots and sweaters (a pullover, or a cardigan with a tee), but I love a form-fitting dress too. Do you have suggestions of good brands for bags (under US$300), or is that all in your book, which I just ordered?

      P.S. I wrote you last week under another name, about wearing gray, but I am changing today to my preferred username. Thank you!

      • Aloïs Guinut dit :

        Dear Daniela,

        I quote very few brands in my books. These are more general recommendations on how to spot style and quality.
        Good quality bags under 300$ are quite difficult to find nowadays.
        I love buying luxury brands second hand.
        For french brands, APC bags are quality. The « demi-lune » (half-moon) being their iconic model.
        I also love the « Ninon » bag, by Lancel.
        You also have Lancaster (beware some designs are cool some are outdated), which really are under 300$ but the leather is lesser quality.
        For american brands I adore Mansur Gavriel.
        And the last one from The row but, oh well, that’s waaaaay above 300$

    • Aloïs Guinut dit :

      Les basiques, comme les fondations d’une maison, sont essentiels à notre garde-robe, c’est pourquoi il est important de se poser les bonnes questions 🙂

Leave A Comment

Une copie dédicacée de mon livre