Comment éviter les détails superflus

Il y a certainement dans votre garde-robe, des pièces que vous avez du mal à combiner avec d’autres.

Deux explications à ce phénomène pas du tout surnaturel:

– il s’agit de pièces très intéressantes et très stylées qui se suffisent à elles mêmes et que vous devriez combiner avec des basiques (tant que vous n’êtes pas une fashionista accomplie du moins)

– il s’agit d’OSNI, des objets stylistiques non identifiés contenant des détails superflus

Par détails superflus, j’entends les détails qui ne permettent pas à un habit de sortir du lot, mais le rendent difficile à associer avec d’autres pièces.

Voyons ensemble qui ils sont, quels sont leurs réseaux (les chaînes bas de gamme mais pas que) et comment éviter qu’il ne se retrouvent à squatter notre garde-robe.

I/ Inventaire non exhaustif des détails superflus à éviter

1. Le diable est dans les empiècements

  • L’empiècement dentelle

L’empiècement de dentelle n’est en soi pas une mauvaise idée… mais il n’est pas non plus la solution à vos manques d’inspiration. Je vois tant de garde-robes pleines de diverses variation du top ci-dessous qu’il est de mon devoir de vous en informer.

Ce petit empiècement de dentelle n’est pas suffisant pour donner un look intéressant à la dame. Il va fallloir creuser.

Mon remède:

Le T-shirt ou la blouse à empiècement dentelle n’est pas une pièce forte. Il vous faudra l’accessoiriser de bijoux, le rentrer dans vos jeans et lui ajouter une ceinture, bref, en faire quelque chose… ce qui n’est pas forcément facile selon l’emplacement de ladite dentelle.

Et surtout, ne pas en acheter 36 car vous serez bien la seule à voir la différence avec les 35 autres.

  • L’empiècement « patch »

Une méthode malheureusement trop usitée par les designers à court d’idées (on en voit à la fois dans la grande distribution et chez les « petits créateurs »)

Est ce que cet empiècement améliore le look de ce T-shirt? Non. L’empire? Oui certainement.

Mon remède:

Oublier le détail superflu, le remplacer par un basique et l’agrémenter d’un foulard imprimé, d’une épaisseur ou d’un bijou qui apportera le relief que l’on attendait (en vain) de l’adjonction du patch.

Ne pas considérer l’empiècement comme le cache-misère d’un manque abyssal de creativité mais en faire l’objet du style de la pièce.

Voilà, comme ceci

2. Le liseré de l’ennui

Ennuyeux parce qu’il n’apporte rien et ennuyeux parce qu’il nous empêche de jouer avec notre look.

En effet, personne ne va se dire que votre top est trop cool grâce à un liseré (ou alors il faudrait que ledit liseré soit vraiment graphique et appuyé), mais il va vous empêcher de porter différents bijoux ou de faire des superpositions qui ne seraient pas assortis. Surtout quand on parle d’un liseré doré ou argenté.

Enlevez le liseré doré à ce top et vous ne perdrez rien. Mieux vous le déniaiserez tout en ouvrant la voie à plus d’accessoirisation. 

Le « liseré » qui n’apporte rien mais nous embête, version chaussure

Le remède: à moins d’un liseré qui donne vraiment du caractère à la pièce, oubliez les petits détails « en plus » qui ne servent qu’à complexifier le vêtement sans lui ajouter (voire en lui retirant) de l’intérêt

3. Les imprimés qui font bailler

On se dit souvent qu’un imprimé vaut mieux que de l’uni car il apportera de l’intérêt à la tenue… ce n’est pas mon avis. Au contraire! Certains imprimés trop fades brouillent la lisibilité d’une tenue.

Un exemple typique de ce que j’appelle « imprimé » pyjama, constitué d’imprimés clairs de petite taille sur fond clair. Vous me direz, « mais Aloïs il est joli ce top et il est bien ce look? ». Alors oui certes, mais il serait mieux avec un T-shirt blanc. Donc le détail imprimé est superflu.

Même dans un look complet j’ai envie d’enlever les fleurettes.

Encore un imprimé fadasse. Peu de contraste et des petits motifs non lisibles

Petits motifs espacés sur fond coloré = pyjama attitude

Le remède: choisissez des imprimés qui claquent… ou des grands classiques (rayures, pois, imprimés animaux…).

Et tenez vous à l’écart des imprimés pyjama.

Une chemisette à la coupe simplissime ornée d’un imprimé surprenant et contrasté. Parfait.

4. Le tout-en-un égal zéro

Il y a des vêtements qui essaient de trop en faire. Comme si en ajoutant des trucs et des machins par ci et par là on obtiendrait du style. Alors non! Arrêtez tout, c’est souvent l’inverse qui se produit.

Imprimé + liseré kaki + blousé en bas + manches boutonnées façon saharienne = STOP!

Le liseré doré soulignant le col claudine, pourquoi pas, l’association avec le plumetis noir, passe encore, mais la rayure élastiquée sportswear en bas, pourquoi? 

Mon remède: optez pour UN SEUL détail, de préférence qui claque bien. Comme ça il ne sera pas superflu mais essentiel.

Un petit col sage avec des paquerettes bijoux, on ne voit pas ça tous les jours! Dépassant d’un pull col rond ou porté avec un jean taille haute ceinturé ce sera trop mignon et pas déjà vu.

5. Le premix c’est jamais bon

Tentées par l’idée d’un vêtement qui ferait tout le job pour elles, beaucoup de femmes achètent du « préstylisé ». Sauf que comme dans les premix mojito, ce n’est jamais très réussi.

Ce que je reproche à cette innocente blouse blanche (outre sa matière super cheap)? Ses manches préroulées qui n’ont rien à voir avec le style. Tant qu’à choisir un basique, on en choisit un vrai. Soit cette blouse col V avec des manches nettes. Soit une vraie chemise blanche dont on roule soit même les manches. Et pas cet entre-deux sans saveur.

Pareil ici avec ce « noeud » qui se voudrait de fille cool, décontractée, romantique ou que sais-je et qui est juste triste et mou. Faites des noeuds à vos vraies chemises, ou, quitte à prendre un premix, ne vous infligez pas ce petit truc pendouillant.

Une broche insérée à une chemise… Achetez une chemise, achetez une broche et puis faites vos propres mélanges les filles!

Mon remède: achetez les pièces indépendamment puis stylisez: associez, arrangez…

Hop, une vraie chemise bien nette en satin dont vous pourrez remonter les manches, nouer l’avant mais aussi rentrer entièrement, à moitié ou pas du tout dans votre pantalon, fermer ou non le col, voire la porter en surchemise. Plus de style avec une seule pièce. C’est magique les basiques quand même.

6. Bigoût de mauvais goût

Je ne sais pas à quel moment on s’est mis à associer deux matières pour donner du style, mais j’en trouve plein les placards et ça m’embête voyez vous, car on sort du domaine du basique sans entrer dans celui de la belle pièce.

Mouais non? 

Plus subtil, tout aussi moyen. Si vous avez envie de faux lézard, allez y franco, mais ne le planquez pas sur le talon de votre chaussure

Le remède: globalement évitez le bigoût, c’est rarement bien…

7. Evitez les copies

Certaines marques peu renommées pour leur créativité emboîtent le pas des tendances ou s’inspirent des classiques… mais le font à moitié, donnant naissance à des hyrides au mieux fadasses, au pire incohérents.

Une vague inspiration lavallière/ décolleté coeur… un résultat sans saveur… on aurait pu se passer de ce noeud noeud bien superflu

Une inspiration de veste utilitaire mais girly… ça n’a pas de sens. Si on fait de l’utilitaire on y a va vraiment avec de la grosse toile, pas avec de la viscose rose pâle et des boutons faussement nacrés 

Mon remède: acheter le vrai vêtement sans faire les choses à moitié! Comme ça les détails ne seront plus superflus mais essentiels

Une VRAIE lavallière avec un noeud qui ne rigole pas

Une VRAIE veste utilitaire en grosse toile de coton et de solides boutons

8. Les coupes inutilement complexes

Les plis bizarres sur le devant des tops, les jupes assymétriques, les manches chelous… les coupes étranges peuvent donner naissance à des pièces très stylées mais n’est pas grand couturier qui veut et, en général, surtout en ce qui concerne les marques peu chères, je vous conseille de vous orienter vers de la simplicité dans la coupe.

Est ce que cette assymétrie apporte quoi que ce soit à ce top? Non, elle crée du bazar. (En plus les petites bretelles un peu tressées un peu paillettées sont clairement un deuxième détail superflu).

Une poche pour un effet casual? Mouais… vu comme elle est montée on s’en serait bien passé.

Elle est pas mal cette botte, les détails sont cohérents (dans le style gentlewoman farmer) et on de l’allure… mais entre nous, elle ne serait pas mieux toute lisse? Comme ça elle irait avec tous vos vêtements. Ce qui en l’espèce n’est pas le cas.

Le remède: opter pour des coupes soit classiques ou/ et simples, soit à l’originalité bien identifiée (manches ballons, décolleté carré, découpe festonnée, talon triangulaire, etc).

9. La quincaillerie cheap

Rien ne sert de rajouter du métal (et autres pièces solides) sur vos vêtements, les bijoux sont faits pour ça.

En plus en général, ce ne sont pas des détails de la meilleure qualité…

J’aime les fermetures éclair mais souvent elles sont de piètre qualité et desservent le look plus qu’elles ne le servent

Trois petits boutons… ils sont choupi là mais le look est un peu fadasse et ils vont nous embêter quand on va vouloir ajouter des colliers et une ceinture… alors autant choisir directement le top sans les trois petits boutons

Le remède: ne vous méprenez pas, j’adore les boutons et autres fermetures éclairs de qualité et de caractère, mais quand ils sont cheap on ferait souvent mieux de s’en passer… et je vous recommande de ne pas en avoir partout car ils complexifient l’accessoirisation.

II/ Comment se défaire des détails superflus

1/ Comprendre pourquoi les détais superflus nous attirent

Les plus anciennes se souviendront que cet article est l’actualisation d’un des premiers posts de mon blog.

En effet, l’erreur des détails superflus est un des plus courantes dans les gardes-robes que je visite…

Certaines s’orientent régulièrement vers ce type d’habits car, trop fashionistiquement timides pour oser une pièce franchement originale, elles sont tout de même à la recherche de petits trucs pour sortir du lot.

On préfère un entre deux de « la pièce qui va être créative à votre place mais pas trop quand même car sinon je ne vais pas oser ».

Résultat: des pièces ni fortes, ni basiques, impossibles à associer entre elles mais ennuyeuses portées seules.

2/ La règle simple pour identifier les détails superflus

Quand vous achetez une pièce originale, posez vous la question de savoir si, portée avec un simple jean ou un simple T-shirt, elle vous rendra stylée ou élégante. Si la réponse est non, les détails qu’elle contient sont certainement superflus.

Attention aussi aux faux basiques: un T-shirt blanc avec des mini manches gigot et deux petits boutons au niveau du col n’est pas un basique mais une pièce contenant des détails superflus.

Faites moi confiance, vous serez plus stylée avec des classiques parfaitement coupés.

Bien sûr je ne préconise pas de ne s’habiller qu’en basiques (j’aime bien trop la mode), mais plutôt de les porter aux côtés de pièces plus audacieuses d’esprit créateur.

Et surtout de ne pas oublier que la styliste c’est vous et que c’est par les mariages inattendus de couleurs, de matières, d’imprimés, d’accessoires et de make-up que vous vous créerez un style unique… et non en achetant des pièces au style « ready-made ».

Et pour savoir comment faire tout ça, continuez à me lire assidument ^^

Aloïs

Si vous avez envie de faire un bilan et une optimisation de votre garde-robe pour connaître vos erreurs d’achats, les couleurs et les formes qui vous vont, ce qui vous manque, obtenur des conseils de rangement et que je vous crée plein de tenues à partir de l’existant, je me déplace chez vous!

Pour plus de conseils stylistiques qui vous donneront envie de ne plus jamais acheter de détails superflus, armez vous de mes livres Dress like a parisian et Why french women wear vintage and other secrets of sustainable style

Photo de couverture: Top arc-en-ciel à sequins, clairement pas un détail ni superflu, et trench orné de boutons légumes, on aime ou on aime pas mais au moins ils donnent du caractère!

Photos d’illustration: elles proviennent du catalogue en ligne d’un acteur de la VAD

Comments
39 Responses to “Comment éviter les détails superflus”
  1. Manderley dit :

    Bonjour Aloïs,

    Je suis totalement d’accord avec votre analyse, d’ailleurs les marques un peu haut de gamme (Figaret par exemple pour les chemises) ne donnent jamais dans les travers que vous mentionnez.

    Les principes que vous énoncez s’appliquent à bien d’autres domaines: la maroquinerie, l’architecture, la déco, la cuisine, la littérature, le jardin pour en citer quelques uns. Comme je ne suis pas une professionnelle dans ces domaines, j’essaie d’appliquer avec rigueur la maxime “choisir c’est renoncer”.

    Bonne journée.

    • Aloïs Guinut dit :

      Bonjour,

      Très juste maxime (je ne suis pas toujours douée à ça dans ma vie personnelle et professionnelle haha).
      Et effectivement ça s’applique à tous les arts décoratifs ainsi qu’à la cuisine et à la littérature.

      Bonne journée!

  2. Yaelle dit :

    Incroyable cet article ! Je n’y aurais jamais pensé, c’est vraiment ce qui fait la différence dans une garde-robe. Extrêmement intelligent, ça se voit que vous avez de l’expérience et du goût.

  3. Pascale dit :

    Bonjour Alois, article très intéressant. Mais compliqué a mettre en oeuvre car au final dur d avoir cet œil aiguisé. Et j ai quelques tops avec empiétements dentelle , mais j habite a la campagne en Meurthe-et-Moselle . J adore le top en lamé multicolore

  4. Lise dit :

    Excellent practical advice. Thank you!

  5. Lana dit :

    This is fun article and I do agree on almost all of the things except for an example of « kind of utility jacket in girly color with buttons ». I think I have a couple shirts ( they are not jackets ) that like that example – the reason of buying it was my complementary colors and general dislike of anything in true khaki color made with stiff fabric.
    I’m very fond of prints in general and classic plain colored tops make me feel depressed. Graphic tees are my go-to tops in real life – i have a collection 🙂 .
    I like reading your blog and hope for more posting!

    • Aloïs Guinut dit :

      Not everyone needs utility jackets! That’s ok if you do not like them, I do not have one either. My point was more to say that you shall buy clothes that are cohesive ^^
      And kaki looks awful on some people indeed.
      Regarding printed Tees, I like some too (well the breton top HOW surprising of me…but also the band ones) so they can be cool!
      And plain tees can be too: will layering and accessorizing.
      See you under my next post!

  6. cath dit :

    Bonjour,

    Je voulais voir comment accessoiriser, mais dans vos anciens posts les liens ne fonctionnent plus 🙁
    https://dresslikeaparisian.com/fr/comment-accessoiriser-une-tenue-2/
    Peut être intégrer les images dans le texte ?

    Merci

  7. Gisela dit :

    This post blew my mind when you first wrote it. I can still recall the original images. This is a fantastic update. I hadn’t thought about things like the utility jacket or weak prints. By the way, I always read you in both French and English, love your bilingual wit! Thank you Aloïs

  8. Pascale dit :

    Bonjour Alois, article très intéressant qui permet de mieux comprendre pourquoi certaines femmes ont la classe. Mais cela permet aussi de comprendre a quel point le style est pointu et qu il faut y passer beaucoup de temps, il faut avoir l oeil aussi. Parmi toutes les tenues, pas beaucoup ne m ont choquées

    • Aloïs Guinut dit :

      Bonjour Pascale,
      Contente que l’article vous aie plu.
      C’est bien parce que les pièces ne semblent pas « super moches » mais « plutôt banales » que je décrypte pourquoi elles constituent des pièges ^^

  9. Gretchen dit :

    This is the kind of content at which you excel, Alois; thank you so much for the many examples, and really breaking down the specifics of the problem and how to avoid these types of errors that minimize the quality of one’s look.

  10. Ah Alois you put into words a lot of the things that I hate about clothes! I have another pet peeve — big long items with tiny delicate prints. Like, who are they supposed to look good on? If you are tall enough and have the frame to pull off long and big pieces (like a maxi dress), then the small print will look disproportionate on you.

  11. Joëlle dit :

    Ha mais que c’est drôle, drôle, drôle, bien écrit, merci Aloïs un vrai plaisir de vous lire. Quel bonheur vos posts réguliers.
    On retrouve ça en politique, par exemple dans les 1ers discours en mars où en France on a filé la métaphore guerrière ‘Nous sommes en guerre’
    Angela Merkel est intervenue en disant ‘C’est sérieux’.
    Les détails superflus qui brouillent le message,
    La chasse au bullshit,
    Essentiel,

    (je ne suis pas sûre que vous garderez ce post, peu importe 😉

    • Aloïs Guinut dit :

      Ca me fait plaisir que vous me trouviez drôle!

      • Aloïs Guinut dit :

        Et oui peut-être que les métaphores ont brouillé le message, c’est intéressant comme réflexion en tous cas

        • Joëlle dit :

          Depuis votre 1er post de 2017, j’ai éradiqué plusieurs spécimens dans ma garde-robe, et souvent ils cumulaient les détails : en vrac un top bigoût (j’adore cette expression) bleu marine blousé en bas, un top bigoût noir et imprimé pyjama devant, un top bigoût noir et sequins, une chemise ‘folk’ à carreaux avec volants et liens, un débardeur rouge à imprimés et sequin, 1 jupe asymétrique avec quincaillerie.. bref, depuis que je vous lis ma garde-robe s’est allégée et mon style affirmé (idem côté personnalité ;-). Reste plus qu’à m’offrir une cession à distance 🙂

  12. Wendy dit :

    What does « strass » mean? It is not English as far as I know, so I can only guess what you might mean by it.

    Is the point of your article to avoid buying clothes that aren’t basic? To me, that sounds a bit boring. On your instagram you had a cute picture of yourself wearing a leather skirt, fun sheer tights and an amazingly fun pair of gold and leopard loafers that are definitely not basic. So I am confused. Could you maybe clarify? What if I buy a dress in a neural plain colour but in an interesting shape that is asymmetrical and interesting. When I wear such a dress, I don’t add extra details, whereas when I wear basics, an outfit lacks something unless I add an interesting detail like your gold and leopard loafers. Does that violate the point of your article?

    • Aloïs Guinut dit :

      « Strass » means fake jewels. Sorry about this mistake.
      No the point of my article is to recommend to avoid clothes with superfluous details that are neither basics neither statement pieces. Like a T-shirt with a non interesting print, or pants embroidered with little fake jewels. They both have a superfluous detail that do not make them stand out but make them difficult to pair.
      If the dress you are talking about is well cut and interesting then perfect!
      And what you say about basics is perfectly true. When you wear basics, it is best to spice them up with an interesting accessory such as my loafers.
      Actually in this outfit I was wearing two basics: a black leather skirt and a white silk shirt, along with fun shoes and tights. It was a balance between complicated and basic pieces.
      What I recommend is to avoid the in betweens.

      • Wendy dit :

        Ohhh, I see! Thank you so much for this clarification. It makes everything clear. I understand now. Excellent point. I totally see what you mean now!

        Wendy

  13. Julie dit :

    Bonjour, j’aurais aimé savoir sur quel site peut on trouver le tee-shirt avec une hirondelle dans le dos, le 2a avec l’oiseau bleu, merci et bonne journée 🙂

  14. Robyn dit :

    i think your observations are very enlightening and spot on. I read your blog in order to learn to achieve the effortless Paris style which is about discipline, simplicity and restraint to result in chicness. Cheap embellishments, glitz, and all these topics are what we observe and criticize …. but you put it into rules and words. Thank you

  15. Justine dit :

    This article is really interesting! I enjoy your advices very much. You come up with intriguing topics.
    Best, Justine

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] This post from three years ago changed how Turmeric dresses. […]



Leave A Comment

Une copie dédicacée de mon livre

(English) A signed copy of my new book