Peut-on user ses vêtements « jusqu’à la corde »?

Toute femme ayant pour objectif de se constituer d’une garde robe « éco-responsable » voudrait user ses vêtements jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus les porter et ainsi s’en débarrasser sans remords ni regrets.

Mais le chemin de la mode respectueuse est semé d’embûches.

Il arrive que nous ayons envie de bazarder une pièce juste parce qu’on en a marre.

Ou alors que nous la gardions… alors qu’elle est objectivement hors d’état d’être portée.

1/ Quand la lassitude survient avant l’usure

Le premier cas est fréquemment diagnostiqué dans nos sociétés aux placards débordants.

Une femme disposant d’une imposante garde-robe ne va porter certaines des pièces qu’elle possède que quelques fois par an… Comme par exemple des chaussures à talons très hauts ou des robes habillées. Pendant ce temps, elle a tout le loisir de s’en lasser ou que la fashionsphère les déclare définitivement ringardisées.

Soyons réalistes, même si je prône le détachement par rapport aux tendances, il est peu probable que votre jean strassé à la Paris Hilton grande époque redevienne à la mode sous peu (quoique…).

Conclusion: pour éviter de vous retrouver dans ce genre de situations, évitez les pièces trop historiquement marquées. Comme les mules Gucci à fourrure ou les sneakers Dior à fleurs strassées

Vous pouvez évidemment garder des pièces magnifiques qui vous semblent passées d’époque si vous les aimez vraiment. Peut-être aurez vous envie de les porter à nouveau dans le futur. En revanche, si vous n’y êtes pas particulièrement attachée, donnez les. Rien ne sert d’encombrer vos placard sous prétexte de vous donner bonne conscience.

Si la pièce est toujours à la mode mais ce que c’est vous seule qui ne pouvez plus la voir en peinture, je vous suggère de mieux réfléchir à vos achats afin que cette situation vous arrive le moins possible.

Néanmoins, je suis consciente que des éléments extérieurs indépendant de votre volonté aient pu vous pousser à bouter certains vêtements hors de votre garde-robe. Mettons que vous ayez fait partie des trendsetteurs à avoir acheté une paire de Stan Smith ou que vous ayez acheté cette écharpe Zara, portée par à peu près la moitié du globe (taggez votre serviteuse ici), je comprends que vous ayez envie d’échapper à l’overdose moutonnière. On ne peut pas gagner à tous les coups.

Dans ce cas, donnez ou vendez la pièce honnie tant qu’elle a encore une valeur mode. Vite donc. Vous la remettrez ainsi en circuit avant qu’elle ne soit obsolète.

Conseils

Mes trucs pour que la lassitude ne survienne pas avant l’usure:

  • ne pas acheter des pièces trop « tendances »
  • se demander avant chaque achat si la pièce et vous c’est l’histoire d’un jour ou l’histoire de toujours (<3)
  • ne pas dupliquer les habits identiques: pas besoin de posséder 3 trenchs ou 4 jeans slims bruts, vous les userez moins vite…
  • si vous êtes une fille à pièces d’un jour, pensez à les donner/vendre dès que vous vous en lassez (et à ne pas les faire traîner jusqu’à ce que plus personne n’en veuille en ce bas monde)

NB: donner ses habits fast fashion c’est mieux que de les jeter, mais ne vous servez pas de cette sensation de faire une bonne action comme justification à votre frénésie de fast fashion. Les circuits de seconde main sont tellement inondés de ces textiles cheap qu’ils n’arrivent pas à les valoriser.

2/ Quand l’usure survient avant la lassitude

Ou la situation dans laquelle il est effectivement possible d’user littéralement un vêtement jusqu’à la corde.

Mais dans quelle mesure peut on décemment se balader avec des vêtements en déliquescence sans se faire montrer du doigt par la fashion police?

Certaines matières se patinent joliment au fil du temps.

Le jean brut se délave, se pare de moustaches, et enfin de trous, se portant dans des occasions différents à chaque moment de sa vie de denim jusqu’à sa belle mort (le trou sous-fessier, incurable).

Le T-shirt en jersey de coton, s’affine, devient légèrement transparent, passant du statut de joker sous blazer de bureau à celui de copain sexy du week-end à la campagne.

Le cuir se pare de nuances et de rides qui ne l’en rendent que plus précieux.

Le lin vieillit bien, ne peluche pas et reste égal à lui même.

Par contre…

Les pulls en synthétique comme en cachemire boulochent, le blanc jaunit, le noir et les imprimés se ternissent, le cuir vernis se craquelle, les sneakers se trouent…

On peut lutter contre le temps en rasant ses pulls, en bicarnonatant le blanc, en lavant moins, en hydratant le cuir et en resemmellant ses sneakers, mais à un moment le temps a raison de nos efforts.

Il faut alors savoir dire au revoir à son pull préféré. Il sera plus heureux recyclé que rongé par les mites.

NB: il ne sert à rien de garder une énorme pile de vêtements pour « le week-end quand vous irez faire du poney (vous la connaissez cette pile?). Parce que ça arrive tous les 36 du mois. Et parce que les poneys ont droit à une cavalière un minimum classe.

Conseils

LE truc pour éviter que l’usure ne survienne avant la lassitude? Acheter de bonne qualité. Rien ne vieillit plus vite qu’un pull cheap ou qu’un chemisier cousu à la va-vite.

Et sauver ses habits avant qu’il ne soit trop tard: se rendre chez le cordonnier, chez le tailleur, au pressing… ou s’en occuper avec ses doigts de fées.

Et vous? Vous êtes du genre à user vos vêtements jusqu’à la corde ou à vider régulièrement des cartons de fringues inutilisées? (Les deux conditions n’étant pas incompatibles).

Like
Comments
8 Responses to “Peut-on user ses vêtements « jusqu’à la corde »?”
  1. vivien_noir dit :

    Bonjour Alois,

    beneath this Headline, I expected an article about the signs of wearing out. When the knee Area buckles and bulges, when the side seams warp and move towards your belly button, These Kind of things. Colour is correctable in many cases by bleaching or overdyeing, so Fading of uni coloured pieces wouldn’t be a knockout criteria for them to be worn out, I think.
    I’d describe « being worn out » as a state of the garment, where no Action can make them appear less worn than they are, like overdyeing a faded Pullover, which has lost ist shape noticeably.
    I guess, there are quite a lot of People out there, who can’t really Name 5 items which they had literally worn out in the last 5 years.

    @Sara: quite a few « Quality » brands have already published Posts about how to spot Quality in clothing. They are similarly named, too, so you might find a lot when just searching for this term.

  2. MABdeParis dit :

    Pour redonner du peps à des vêtements blancs jaunis, je les teins. Idem pour le noir, que je reteins en noir. Et comme c’est en général l’opération de la dernière chance, si la teinture n’est pas réussie, je sais alors qu’il est temps de m’en débarrasser.
    Broderies ou patchs sur une tâche ou trou de mite, si placés à un endroit qui va bien. Sinon poubelle.
    Et je cherche toujours un(e) bon(ne) couturière/couturier sur Paris pour reprendre de vraiment beaux vêtements. Une suggestion?

  3. Archana dit :

    I wish people stopped putting the words eco friendly in ‘eco-friendly ». The double quotes are used as a mockery of the idea. But why ?

    Wonderful article and advice. Last weekend, we sat and dyed a few old clothes indigo. They look beautiful and feel fresh again. A dress that I am tired of wearing, will be embroidered with some flowers over the summer. Make it a little exciting again if I can. Also, it helps if I am not wearing my worn out clothes in a head to toe look. One or two worn out item per outfit is my current formulae.

  4. Benedicte D. dit :

    Bonjour !!!! C’est exactement l’histoire de mon hiver !…Quelques pulls et puis LE pull !!!…Bleu marine,ras de cou , une plume en baby alpaga, une matiere un peu mousseuse, une jolie torsade ajourée sur les bras, bref un coup de foudre total, tellement porté que malgré tous mes soins le voilà réduit à l’état de douce guenille !!!!…..Importable sauf à la limite pour aller jardiner !!!…Et encore on ne sait jamais qui va passer le portail !!…..Alors oui je vais m’en séparer car mon adorable mari commençait à me dire les derniers temps « Dis donc tu l’aimes ce doudou ! »….Je ne sais pas pour vous mais moi j’ai compris qu’il était peut-être temps d’arrêter de le porter !!!…..Voilà c’était un hommage à un pull adoré ……Et oui je crois que beaucoup de vêtements atteignent le point de non retour avant qu’on accepte de le voir !!!!

  5. Sara dit :

    Can you write an article about what « quality » in clothing actually is? Like how to choose durable fabrics/best vs worst, and how to tell if clothing is well sewn or not? Aside from the price I’m having a hard time seeing a difference in the quality of clothes

Leave A Comment