Comment manier la « clarté » des couleurs pour composer des tenues harmonieuses

La semaine dernière j’ai rencontré deux clientes qui avaient tendances à composer des tenues « ternes » alors même qu’elle utilisaient des couleurs, parfois même vives.

Par exemple, associer une chemise rouge vif avec un pantalon gris foncé semble être une bonne idée de prime abord. Pourtant, une certaine fadeur se dégage de l’ensemble.

Pareil avec pantalon bleu marine et un top fuchsia foncé ou avec un pantalon prune et un top vert forêt.

Dans le cas de la chemise rouge et du pantalon gris, le problème était que les couleurs, par ailleurs parfaitement balancées, l’une vive et l’autre neutre, étaient exactement au même niveau de « clarté » ou de « valeur » équivalente si on veut utiliser un terme plus technique.

C’est à dire que si on avait pris la tenue en photo noir et blanc, l’ensemble aurait semblé être composé d’une seule et unique nuance de gris. Imaginez les deux autres associations décrites ci-dessus et vous ferez le même constat.

Et comme les images valent mieux que les mots, une illustration.

No contrast value vs contrast value

 

Observez comme la tenue de gauche est terne malgré la boucle dorée et la brillance de la bottine. On change la couleur du jean et hop! Magie! Une tenue stylée dans laquelle on peut identifier distinctement le marron du pull, le bleu du jean et le noir des accessoires, là où, dans la première tenue, le tout se fondait dans un magma sombre

Conclusion: pour réaliser de belles harmonies de couleurs, il est important de prendre en compte la clarté de ces dernières en prenant une photo noir et blanc mentale de votre tenue.

Il existe plein de manière de manier les différents niveaux de clarté.

En voici quelques unes.

I/ Fort différentiel de clarté

L’association du noir et du blanc, opposés absolus sur l’échelle de la clarté est un grand classique, couronné de succès.

Les associations avec fort différentiel de clarté, fonctionnent très bien du moment que l’on respecte l’harmonie colorielle des teintes

Banane choco

Rose ballerine et noir rockeuse

Vanessa Jackman

II/ Faible différentiel de clarté

Utiliser un faible différentiel de clarté de permet de composer des harmonies subtiles.

Plus la différence de clarté est minime, moins les couleurs sont identifiables les unes par rapport aux autres et plus la tenue peut apparaître fade. Même si les couleurs en elles mêmes sont très fortes!

Dans ce cas, soit on opte pour des différences de clarté plus remarquables, soit on utilise des textures qui reflètent différemment la lumière.

A/ Différence de brillance

Transposez cette jolie harmonie Ralph Lauren en une superposition de jersey et toiles de coton banales sans brillances ni asperités… tristes couleurs dans ce cas n’est ce pas? 

B/ Incorporation d’une couleur plus claire ou plus sombre

En utilisant des différences de clarté subtiles mais notables, on obtient de très jolis résultats. Il sera joli de marier des teintes pâles et délavées, du gris perle, du crème… mais aussi des teintes douces, ou un peu éteintes.

Notez que l’incorporation de blanc, couleur la plus claire, apporte toujours une différence de clarté bienvenue dans une tenue claire.

Avec du noir, couleur sombre absolue, les autres teintes de couleurs sombres (forcément plus claires que ce dernier donc) fonctionnent bien. Comme, ci-dessous, le bleu marine, longtemps considéré comme un mariage « faux pas ».

Par contre, l’association de couleurs foncées de clarté équivalentes peuvent rapidement provoquer un résultat très tristoune, si elle n’est pas contrebalancée par des différence de texture et de brillance.

III/ Ponctuation de clarté différente

Si l’on porte des teintes de clarté équivalente ou proches sur l’ensemble de sa tenue, il est intéressant d’apporter ce que j’appelle une ponctuation de clarté différente.

C’est à dire un élément de couleur que l’on vient poser au milieu des deux couleurs proches afin de les séparer visuellement l’une de l’autre.

1/ Ponctuation sombre

Reprenons l’exemple de notre chemise rouge vif et de notre pantalon de clarté équivalente. Il a suffit d’ajouter une ceinture noire entre les deux pour bien séparer les teintes et donner du relief à l’ensemble.

La ponctuation sombre est souvent apportée par des accessoires tels que ceintures ou chaussures nettement plus sombres que l’ensemble de la tenue. Mais attention, pas forcément besoin d’utiliser du noir. Dans une harmonie de couleurs claires, une ceinture en cuir naturel fonctionne très bien par exemple.

No punctuation vs punctuation

 

Dans l’ensemble de gauche, on s’ennuie un peu: le camaieu manque de relief. Dans l’ensemble de droite, la ceinture nettement plus foncée vient mettre en lumière à la fois la couleur du pull et celle du pantalon tout en valorisant la texture du cuir de la chaussure.

2/ Ponctuation claire

La ponctuation claire fonctionne souvent par l’ajout d’une chemise blanche sous un top. Ou d’un T-shirt qui dépasse à la manière d’une ceinture (observez le monsieur sur le lien, je ne vous ai pas trouvé de dame)

Cas pratique: imaginons une tenue composée d’un pull vert foncé et d’un jean bleu brut sombre. Joli, mais un peu triste non?

Maintenant, glissez une chemise blanche sous le pull et faites en dépasser les pans. Magie magie, le vert apparaît et la texture du jean se révèle!

No punctuation vs punctuation white edit

 

Même pas besoin de l’imaginer, je vous ai fait un dessin
Jolie ponctuation blanche!
Et vous les filles, vous maniez la clarté comment? Vous le faites sans vous apercevoir ou cet article vous a révélé un truc? 
Pour tout vous avouer, c’est la première fois que je verbalise ce concept que j’appliquais naturellement, j’espère avoir été une vulgarisatrice de talent 🙂
Collage de couverture: mon instagram! Suivez-moi <3
Like
Comments
15 Responses to “Comment manier la « clarté » des couleurs pour composer des tenues harmonieuses”
  1. Mary&Mungo dit :

    I would probably wear your ‘Meh’ outfit with the brown jumper and darker jeans because I am petite and any strong break in colour makes me look shorter. Outfits with similar colours head to toe elongate me. Similarly, I cannot wear a belt as these also cut me in half. So am I right in thinking that to add texture would make the outfit less boring?

  2. Rachel dit :

    This is genuis! Thank you so much for this blog, it’s really helped me to understand how to dress better!

  3. Anne dit :

    Révélation! 🙂
    N’en doute pas, tu es une vulgarisatrice très douée, merci!

  4. Angie dit :

    Hi! I like your artistic abilities, but I do not look my best in high contrast outfits because my hair, eyes and skin are not high contrast. They are low to medium contrast and my coloring is neutral, so that’s the color balance I need in my clothing in order to look best. I am really inspired, though, by your tip to inject texture into monochromatic themes. So, thank you so much for your articles. I love your blog! — Angie, yourtrueselfblog.com

    • Aloïs Guinut dit :

      Dear Angie, I am happy you love the blog 🙂 I speak about both low constrast and high constrast value. Nevertheless, I think you can do quite high contrast between top and bottom. What probably does not suit you indeed is high contrast with your skin next to the face.

  5. Maria dit :

    Merci!! Je viens de comprendre mon point faible. Un excellent travail de vulgarisation 🙂

  6. léontine dit :

    c’est du grand art, cet article ! Tant de subtilité me réjouit. Il me semble que je pratique déjà la  »ponctuation claire » intuitivement mais je savoure le fait de lire ces principes décortiqués noir sur blanc.

  7. Lisa dit :

    You are downright brilliant.

    xox

  8. Veronique dit :

    Voilà un article très technique! Je l’ai lu trois fois! Mais je comprends mieux pourquoi j’avais envie d’un jean clair depuis longtemps. J’en ai un depuis une semaine et je trouve qu’il me fait de jolies tenues. Sinon, je pratique la « ponctuation claire » avec une chemise blanche sous mes pulls. Je vais essayer d’autres astuces. Merci pour cet article de vulgarisation réussi !

Leave A Comment